Tchater en Direct

Selon les statistiques publiées par le régime général de l'Assurance Maladie, les troubles musculo- squelettiques (TMS) représentent 80% des maladies professionnelles reconnues. 

Ces dysfonctionnements apparaissent lors d'un déséquilibre entre les capacités physiques du corps et les sollicitations auxquelles il est soumis.

Détecter des troubles musculo-squelettiques

Les TMS affectent généralement les ligaments, les tendons, les articulations du dos, les membres supérieurs comme l'épaule, le coude et le poignet, plus rarement les genoux. Les signes avant coureurs se manifestent par une douleur ou une raideur, lumbago ou tendinite pouvant provoquer à terme l'immobilisation de la personne. Ces troubles sont, dans la plupart des cas, provoqués ou aggravés par les postures adoptés au poste de travail. De plus, ces tensions peuvent être favorisées par le stress et par l'environnement professionnel tels que le bruit ou un mauvais éclairage.

Les secteurs d'activité à risques

Aucun des secteurs d'activité n'est épargné mais les plus concernés sont :

- le BTP (bâtiment et travaux publics),

- la grande distribution,

- les industries agroalimentaires,

- la métallurgie,

- les entreprises de nettoyage,

- les métiers de la santé.

L'INRS (santé et sécurité au travail) relève cependant que certaines situations sont plus susceptibles que d'autres de déclencher des troubles musculo-squelettiques :

- la manutention de charges,

- l’utilisation d’écran de visualisation, 

- les vibrations mécaniques.

Evaluer les dangers

On observe que ces troubles représentent la première cause des arrêts de travail en entreprise.

Or selon les articles L 4121-1 et L 4121-2 du code du travail, l'employeur doit prendre des mesures pour protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Les missions qui lui sont confiées sont, entre autres, celles d'évaluer, d'éviter et de combattre les risques. Il doit également adapter le travail à l'homme.

Prévenir les troubles musculo-squelettiques

Quel que soit son travail, il est préconisé au travailleur d'être acteur dans la prévention en adoptant de bonnes pratiques qui pourront éviter l'apparition des TMS :

Voici quelques pistes non exhaustives:

- réduire l'effort en améliorant la conception et en utilisant des aides techniques.

- ralentir la cadence et réduire les manutentions lourdes.

- aménager les postes de travail en s'appuyant sur les normes.

- alterner les tâches.

- diminuer les facteurs de stress, favoriser les pauses collectives pour encourager les temps d’échanges, éviter le travail en situation d’isolement géographique ou social.

Ces TMS préoccupent les autorités de santé étant donné le nombre de personnes touchées et l'aspect transversal des secteurs professionnels impliqués. C'est pourquoi, selon le Ministère du Travail, les "TMS sont devenus un enjeu majeur de la prévention des risques et des maladies professionnelles et plus largement de santé publique".

Product added to wishlist
Product added to compare.

En poursuivant votre navigation sur ce site, 
vous acceptez l’utilisation de cookies
pour améliorer l'expérience utilisateur.
Consultez notre politique de confidentialité